AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le journal de Sainte-Brunehilde (1)

Aller en bas 
AuteurMessage
AlisonAgarwaen
Perfection au-dessus du Jardin ~
Perfection au-dessus du Jardin ~
AlisonAgarwaen

Nombre de messages : 1109
Classe : Iop
Familiers : Albator (Minimino), Artimus (Corbac), Elvira (dragoune rose) & Boudy (dragodinde rousse comme moi)
Date d'inscription : 27/07/2006

Le journal de Sainte-Brunehilde (1) Empty
MessageSujet: Le journal de Sainte-Brunehilde (1)   Le journal de Sainte-Brunehilde (1) EmptyMer 27 Juin 2007 - 15:36

Le 27.06.

Arrivée dans la nuit sur Amayiro je défaisais mon paquetage composé d'à peu près rien sinon la ferme envie de découvrir ce monde nouveau et de quelques réminiscences de mon passé…

Bien vite, je descendis d'Incarnam sur Astrub pour trouver du travail, je devins bûcheronne. Plus tard lors de ma tournée je vis qu'il y avait déjà un bûcheron de cercle 69, il existe donc des récolteurs passionnés, je dois faire partie d'une nouvelle génération d'aventurier sur ce monde.

Les rues d'Astrub étaient calmes, il n'y a pratiquement pas d'anges ou de démons, les tenues scarafeuilles n'ont pas encore fait leur apparition non plus, c'est un monde où les dissemblances n'existent que peu.

Courtisée, je le fut comme toute iopette à la taille fine.
Je suis grande et élégante (quoique les tenues piou sont affreuses dans tous les pays), les cheveux auburn tirant sur le carmin, ma tunique est blanche ornée d'une croix rouge sang de bœuf
Les coutûmes des autochtones du coin sont aussi peu amènes que celles des gens de Raval.
J'ai croisé 3 percepteurs aussi, les guildes semblent rares.
Malgré cela j'ai croisé peu de gens parlant ma langue : le français.
Comme il est étrange de me dire que la première personne qui s'adressera à moi correctement et sera gentil sera peut-être mon premier vrai ami dans ce monde… Ma liste d'amis est vide et je ne recherche pourtant pas l'amitié de peur d'être déçue.

J'ai l'impression d'être Christophe Colomb, tout reste à faire, à conquérir, j'imagine que Pandala et Wabbit n'ont pas été explorés encore… Bonta doit être cette ville froide et déserte que je connus naguère sous une autre enveloppe. Il faut payer 10000 kamas pour acheter 10 épées de Boisaille à Astrub… Les forgerons doivent avoir une existence de pachas. À présent c'est moi qui travaille pour eux (lvl.8 ).

Il me reste encore des endroits à aller voir : l'antre des chafers, les craqueboules, aller tout au bout de Sufokia pour regarder la mer, dans tous ces endroits déserts d'aventuriers avant que des hordes de gens ne migrent… J'imagine que le coin des bouftous doit être très courru, puis ce seront les scarafeuilles, les abraknydes, les wabbits etc… Je ne parle même pas des donjons.

J'arrive au grade 8ème et j'ai peu de force mais les gens ne m'ennuient pas, sans doute à cause de mon nom… J'ai rencontré d'autres patronymes intéressant, sans doute mes compagnons pour plus tard.

Je ne parle à personne, pour l'instant je n'ai rien à dire. Une larve me tue, tout comme un sanglier mal intentioné. Je sélectionne mes sorts avec discernement, sans avoir besoin de conseils (comme sur Raval).

Quoiqu'il en soit il est encore trop tôt pour songer à monter une guilde mais tous mes efforts iront dans ce sens. Il y a une sainte sur Amayiro et un jour les gens s'en rendront compte.

Hier je suis allé au bord de la mer, je me suis assise et j'ai contemplé le soleil se coucher, les joues encore rougies par les larmes de l'amertume.
Rompue à la solitude je pense à mes objectifs. Je pars avec un avantage non négligeable : l'expérience acquise.

Je pense prendre une épée quand j'aurais mon grade 18, sans doute un koupe-koupe ou alors des dagues, je ne suis pas bien sûre. Je suppose aussi que les maîtrises doivent être assez rares pour être revendues, le troc doit encore avoir une grande place dans l'économie du monde.

Plus tard je commencerais à " jouer " avec le marché financier mais je pense qu'il est encore un peu tôt.

Je me suis couchée au pied d'un chêne, je n'avais pas encore de quoi acheter du pain (mais ce matin on m'avait acheté tout mon bois).

J'ai souhaité bonne nuit à l'herbe grasse qui poussait près de moi et j'ai dormi comme un bébé. Car je suis encore un bébé là-bas.

Bien à tous

Brunehilde Hel Niflheim, dite Sainte-Brunehilde

_________________
Alison Brünhild Agarwaen Ulfdinn d'Ulwarth, dite " Sainte Alison "
Revenir en haut Aller en bas
Healar
Shismatique
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 31
Classe : Ninimimie... Ou presque.
Familiers : Bwabwak et sa couvée, Barthimeus le Corbac et son petit frère Méphisto, Jkil le bworky et son ami
Date d'inscription : 17/05/2007

Le journal de Sainte-Brunehilde (1) Empty
MessageSujet: Re: Le journal de Sainte-Brunehilde (1)   Le journal de Sainte-Brunehilde (1) EmptyMer 27 Juin 2007 - 15:50

Un joli texte, et bien écrit, qui exprime bien ce que l'on ressent... là-bas...
Tu te mets aux détails, ou c'est moi ?

[HRP : Je comprends mieux pourquoi je ne trouvais pas... Je cherchais Sainte Brunhilde et non Sainte Brunehilde !]
Revenir en haut Aller en bas
 
Le journal de Sainte-Brunehilde (1)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un Autre Monde :: ~ Un Autre Monde ~ :: RP — Écrits et Dessins ~-
Sauter vers: