AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Perce-Oreille le fils de Piou gentlecrâ.

Aller en bas 
AuteurMessage
Perce-Oreille
Glop ! Glop !
Glop ! Glop !
Perce-Oreille

Nombre de messages : 525
Age : 19
Classe : Cupidon
Date d'inscription : 08/04/2007

Perce-Oreille le fils de Piou gentlecrâ. Empty
MessageSujet: Perce-Oreille le fils de Piou gentlecrâ.   Perce-Oreille le fils de Piou gentlecrâ. EmptyVen 13 Juil 2007 - 21:00

Allongé à l’ombre des canis envahies par le jasmin qui protègent sa terrasse du soleil ardent de Sufokia, Perce-Oreille rêvasse en regardant les pious piailler autour de lui.
Piou ! Ainsi s’appelait sa mère, un surnom certainement acquis grâce à ses tenues légères et à ses mœurs volatiles.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’évocation du nom de sa mère le plonge 25 ans en arrière :

Fond sonore : « Ouuuuuuuiiiiiiiiîîîîîîn OuououInînînîn ouin »
Une vieille eniripsa tente de calmer le bout de chou qu’elle tient dans ses bras en lui offrant son sein.

« Piou, il faut que tu laisse ton fils prendre ton sein, il a besoin de ton amour, il a besoin de ton lait, sinon il ne sera jamais fort comme son père. C’est ce iop n’est-ce pas ? Il lui ressemble, il a ce côté irrésistible. A moins que ce soit le sram à l’agilité de félin. Dis moi, lequel de tes client est son père ? »

Piou lança un regard noir à sa voisine.

« Ne me parle pas de son père Mandragine. Il n’a pas de père…..je ne peux pas aimer cet enfant, il n’est pas issu de l’amour, mais de mon travail. Personne ne m’a jamais aimé pour autre chose que mes fesses. Ce…ce bambin ne sera jamais mon fils….je …je dirai que c’est mon frère… .Voilà, mon jeune frère, c’est ça….. »

Mandragine regarda le chérubin téter avidement son sein, l’air attendrie.

« Mais il faut au moins que tu lui donne un nom…tout le monde a un nom….même ceux qui n’ont pas de père ! »

Piou considéra la chose braillante devant elle.

« Il lui faut un nom ? Soit ! Puisqu’il me casse déjà les oreilles avec ses pleurs, il s’appellera Perce-Oreille ! »

------------------------------------------------------------------------------------------------

Puis son esprit glisse sur une scène 20 ans en arrière :

« Maman maman pourquoi les deux papas d’hier soir y sont pas là maintenant ? Pourquoi il a dit qu’il reviendra quand il aura de l’argent celui qui a un gros nez ? Et pourquoi moi j’ai plein de papas et pas les autres ? Et pourquoi…… »

« Peeeeeeeeeeerce ! Tu me saoule avec tes questions ! Tais toi ! Et ne m’appelle pas maman je te l’ai déjà dit mille fois. Appelle moi grande sœur !"

------------------------------------------------------------------------------------------------

Et hop ! Une glissade 10 ans en arrière :

Un jeune crâ allait entrer précipitamment dans la sordide bicoque du quartier des pêcheurs d’Astrub, lorsqu’il est arrêté net par une très vielle eniripsa.

« Perce, n’y va pas ! Piou travaille ! »

Le jeune crâ baisse la tête, abattu.

« Mais Mandragine, c’est important, je viens d’être accepté comme apprenti bûcheron….tu te rend compte ? Ca veux dire que je vais gagner de l’argent, que je vais pouvoir….. réaliser mes rêves ! »

« Tu sais bien qu’elle ne se préoccupe pas de ta vie Perce, elle est trop occupée à vendre de l’amour. Mais dis moi, de quoi rêves-tu jeune crâ ? »

« Je rêve de devenir le plus grand des bûcherons et aussi de faire mouche en une seule flèche sur un piou à plus de 100 pas, et aussi de donner de l’amour tout comme maman le fait et aussi de trouver ma princesse et aussi ……qu’on arrête de m’appeler fils de Piou au lieu de Perce »

« Et bien vaste programme dis moi J Je suis sure que tu réalisera tout tes rêves. Mais écoute bien mon conseil de vieille dame : ne vend pas ton amour, donne le….ça te rapportera bien plus.
Allez va rejoindre les bûcherons…je préviendrai ta mère lorsqu’elle aura finie de travailler ! »


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Puis quelques mois en arrière:

« Elle aiiiiiiiiiiiiiiime à rire , elle aime à boiiiiiiiiiiiiiiiiiireuuuu, elle aiiiiiiiiiiiiiime à chanter comme nous, oui commeu nous, oui commeu nouuuuuuus ! »

Sponk « Qu'est ce que c'est ”

Sponk....Spotoponk....SPATAPOPOPLONKSPLONK

Désarçonné et à moitié assommé par la volée de pommes de pin géante qu'il vient de se prendre en pleine poire, Perce-Oreille se redresse sur ses coudes, l'air d'abord perplexe, lorsqu'il voit les pommes de pin qui l'entourent par terre, puis l'air réjouit, lorsqu'il réalise qu'il est une fois de plus tombé dans les pommes mais cette fois sans s'évanouir, puis l'air en colère lorsqu'il aperçoit les chenapans perchés sur leur passerelles haut dans les arbres qui ont eu l'audace d'interrompre son chant guilleret de conquérant du comptoir, puis, enfin, l'air heureux, lorsqu'il aperçoit loin au delà du village vers la route qui sillonne le canyon des contreforts de Cania, un éclat de lumière qu'il identifie immédiatement au reflet du soleil sur une lame bien acérée..... Khyrra

Perce-Oreille saute à nouveau sur sa monture, manque de se rétamer la figure sous les rires des jeunes farceurs hauts perchés, lorsqu'il tente sans grand succès de partir à bride abattue tout en levant un poing vengeur vers les chenapans arboricoles.

»Bande de.....de......bande de brigandins ”

TAGADA TAGADA voilà Perce-Oreille
TAGADA TAGADA voilà Perce-Oreiiiiiiiiiiiiille
Voilà Perce-Oreiiiiii-eiiiiii-lleu
TAGADA TAGADA rate pas la gamelle !

Il a fier allure, dressé droit sur sa monture
Le vent dans ses cheveux, lui donne un air de dieu
Le sourire ultrabright, la carrure danone light
A donf il déboule, dans la plaine des craqueboules
Auprès de sa sanglante dulcinée et de sa sœur émancipée
Mais c'est là que tout bascule et que Perce tombe dans le ridicule
Ou plutôt sur les corps trucidés, des deux kani éviscérés


Mais $£¤deu, j'ai encore oublié de serrer la boucle de ma selle

-----------------------------------------------------------------------------------------------

La glissade suivante l’amene il y’a a peine un mois en arrière :

Assis en tailleur devant la magnifique bâtisse aux allures de temple qui accueille régulièrement l’UAM, Perce-Oreille méditait. Plongé dans ses pensées, il se retrouva un an plus tôt, lorsqu’il avait commencé à voler de ses propres ailes et osé sortir enfin d’Astrub ou il avait passé toute son enfance et adolescence.

Ce jour là le jeune Crâ errait ici et là parmis ses congénères, cherchant sans trop y croire des personnes qui se donnait la peine de parler et de se comporter normalement et peut-être même l'âme sœur.
Mais il désespérait: pratiquement tous autour de lui parlait cette étrange langue incompréhensible: le Kébékwak, plus communément appelé le Bwork, une sorte de jargon cruellement démunie de voyelles et qui se passait sans vergogne du moindre signe de politesse.
La veille encore un Osamoda s’était approché de lui et lui avait demandé sans crier garde:
Osa:" tu coné kékin ki épé é bouclié ?"
PO :"Euuuuuuh.....Bonjour l'ami Que me demandes-tu ? Je n'entrave que kouik à ton jarabia."
Osa:"Fils de pute"
PO:"Hum....pas exactement, je suis le fils de Piou, mais je vois que tu connais bien ma mère. J'espère pour toi qu'elle ne t'a pas refilé la pipioulys. Ce serai dommage de perdre le navet qui te sert de sexe et vraisemblablement de cerveau aussi "

Osa s'en va sans autre forme de cérémonie, au grand désarrois de Perce-Oreille qui venait enfin de rencontrer quelqu'un qui connaissait sa mère et qui aurait peut-être pu être son ami.
Tout le monde connaissait sa mère Piou mais personne ne voulait être son ami et encore plus rares étaient ceux qui parlait la même langue que lui.

Mais cela avait changé. Il avait enfin rencontré des gens normaux : les membres du Valhalla, tellement gentils, tellement courageux et tellement....amicaux.
Il allait rejoindre leur clan, mais ils se scindèrent en deux et Perce-Oreille suivi la nouvelle branche et participa à sa création aux cotés de DamselKat, Ekkin, Estercat, Kaorie-Ahnn, Krapette et Xilodique.
L’Asse-Garde était né et la vie d’adulte de Perce évolua au même rythme. Il assuma pendant un temps te rôle de recruteur afin d’accueillir les postulants et s’assurer qu’ils partageaient les valeurs justes que le clan prône dans ses 5 piliers.
Mais au fur et à mesure du temps passant, Perce réalisa qu’il devait aller encore plus de l’avant, qu’il devait avancer sur le chemin de sa vie et qu’il était prêt à quitter ses frères et sœurs Asse-Gardiens pour rejoindre l’Autre Monde qu’il percevait comme une suite logique à sa vie. Ce clan regorgeait de ses amis et abritait ce secret qu’il avait trop longtemps gardé dans son cœur.
Encore éméché de la fiesta de départ qu’il avait organisé au village de l’Asse-Garde (http://valhalla.fr-bb.com/Le-quartier-des-visites-c1/La-hutte-des-festivites-et-des-expeditions-f4/-p4017.htm#4017), Perce se leva et s’avança d’un pas décidé dans le temple de l’UAM pour rejoindre enfin cette guilde qui contenait tous ses espoirs…….ainsi que l’écaflipette au pelage violet qui faisait battre son cœur secrètement depuis qu’il l’avait rencontré il y’a plus d’un an. Le temps était au changement dans la vie du gentlecrâ !

---------------------------------------------------------------------------------------------

Perce se leva brusquement.

« Rêve de princesse…Khyrra…don d’amour…changement…DameselKat… »

« Perce es-tu idiot au point de ne pas voir que tu as enfin atteint ton rêve le plus cher ? »

« Il faut que je cesse cette mascarade. Il faut que je parle à Khyrra. Il faut que je lui explique ce que mon cœur ressent, ce que j’ai enfin trouvé. Elle comprendra…Nous nous aimons, elle comprendra que j’ai trouvé ma princesse…que je dois la rejoindre… »
Revenir en haut Aller en bas
 
Perce-Oreille le fils de Piou gentlecrâ.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un Autre Monde :: ~ Un Autre Monde ~ :: Tout savoir sur Un Autre Monde ~ :: Présentation des membres ~-
Sauter vers: