AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Kuruvinda Ratnaraj

Aller en bas 
AuteurMessage
AlisonAgarwaen
Perfection au-dessus du Jardin ~
Perfection au-dessus du Jardin ~
AlisonAgarwaen

Nombre de messages : 1109
Classe : Iop
Familiers : Albator (Minimino), Artimus (Corbac), Elvira (dragoune rose) & Boudy (dragodinde rousse comme moi)
Date d'inscription : 27/07/2006

Kuruvinda Ratnaraj Empty
MessageSujet: Kuruvinda Ratnaraj   Kuruvinda Ratnaraj EmptyMar 22 Mai 2007 - 18:41

Ce texte est dédié aux personnes qui m'ont permis de peaufiner mon RP. Je ne les nommerais pas, ils savent qui ils sont et sont chers à mon cœur.

-----


La jeune Alison releva la mèche rousse qui lui chatouille le nez en soufflant bruyamment. Elle lit. Comme chaque soir elle lit à la faveur d'une lampe à huile posée près de son lit. La neige tombe dehors et fait un épais coussin sur le rebord de la fenêtre.

Alison Brunhild a 14 printemps ce soir, le prêtre de l'église d'Amakna a fait donner une messe pour elle plus tôt dans la journée mais elle ne le sait pas. Plus tard elle dîne sobrement avec le prêtre, le bedeau et sa femme d'un plat de châtaignes bouillies et de quelques tranches de porkass grillées au paprika. On sert aussi un gâteau à la citwouille, ce n'est plus tellement la saison mais elles restent encore très juteuses. L'hiver est doux sur Amakna, seul plaisir d'un pays ravagé par la guerre. On a offert un pourpoint rouge et orange à la " petite " qui dépasse déjà ses camarades de classe d'une bonne tête. Frêle et déguingandée, le visage grêlé de tâches de rousseur, les mèches rebelles, derrière ses allures de garçon manqué elle a le charme et la fragilité des jeunes filles rêveuses et maladroites. Souvent malade, migraineuse et contrariée elle offre à son entourage les éclats d'un parfait mauvais caractère ou d'une chétivité qui donne envie qu'on s'occupe d'elle ou qu'on la laisse bouder.

À présent, la neige tombe et le vent fait taper au carreau les branches d'un frêne griffu. Alison relève la tête, un œil émergeant de la masse de cheveux roux. Tip, tap, top… sur la vitre, on jette des graines ou des petits cailloux. Elle croit entendre son nom par delà le souffle éolien.
Elle referme son livre d'un coup sec et se penche pour voir ce qui se passe dehors, elle écarte le petit rideau et voit une tâche bariolée près du puits. Une série d'étincelles apparaît près des arbres…

" Kuruvinda Ratnaraj ! "

La iopette ouvrit la fenêtre juste assez large pour y passer ses épaules.
" C'est toi Kuruvinda ? "

" Hi ! Mais tu crois que ça peut être qui qui fait des étincelles rouges ? À ton avis iopette ? "

" Qu'est-ce que tu me veux, il est tard, ta famille va s'inquiéter ! Tu vas te faire boulotter par les mulous si tu restes dans ce coin ! "

" Bon, tu me laisses monter ou quoi ?… Au lieu de dire n'importe quoi… des mulous ! Si tu les voyais les mulous je t'assure tu déménagerais… ils habitent Litneg les mulous… On voit que tu voyages surtout dans ta tête toi ! "

Une échelle se posa contre le rebord de la fenêtre puis un visage souriant émergea. Kuruvinda Ratnaraj, la jeune éniripsa de sa classe, frondeuse, têtue, des yeux pailletés d'or et de rubis… Alison la surnomme " mon Joyau " pour lui exprimer sa sympathie. À plusieurs reprises Kuruvinda avait soigné une Alison un peu trop téméraire, tombée d'un chêne, ou la peau écorchée par les plants de rosiers près de l'école.

" Mais t'es folle qu'est-ce que tu fais là ? "

" Je suis venue te voir pauvre petite iopette de mon cœur. "

" Bon bah rentre… et m'appelle pas comme ça je suis pas ton amoureuse… "

" Oh… là je peux, y personne… ça te dérangerait si je te disais que je t'aime beaucoup malgré tout ? "

" ça suffit tes sottises Kuruvinda, depuis que tu es dans ma classe je vois bien que les gens chuchotent quand ils nous voient… Les garçons se fichent de moi maintenant, au début c'était drôle mais maintenant vraiment j'en ai marre… " dit Alison les épaules tombantes et l'air las.

" Hop hop hop… tais toi, Ali. T'es tout le temps en train de te plaindre… Tu as une amie très chère et tu ne cesses de la vilipender, assez ! "

" Vilipender ? Si je ne le fais pas tu en profites. Qu'est-ce que je t'ai fait ? "

En guise de réponse l'éniripsa vole un baiser à Alison, rapide comme une flamme. Alison se relève.

" Hé ho ! Maintenant ça suffit, t'arrêtes de m'embrasser ! Je suis pas ton chéri, tu respectes même pas ce que je… "

Une voix tonne derrière la porte.

" Alison ? Éteins cette lumière et va te coucher, il est tard ! Ce n'est pas parce que c'est ton anniversaire qu'il faut faire la folle et réveiller le voisinnage ! Allez, fait ta prière et dors. "

" Oui oui… je faisais un peu de rangement et je parlais à voix haute, je me couche… "

Kuruvinda serre ses petits poings et fait vibrer ses ailes…

" C'est ton anniversaire ? ça tombe bien j'ai un cadeau pour toi… Tu sais je suis venue pour ça ce soir pas pour te faire avoir des ennuis. "

" Merci de le préciser, tu sais que j'ai pas de parents, j'ai pas envie de finir dehors à mendier dans les rues si on me jette dehors… "

" Ne dis donc pas de sornettes, à ton âge toutes les gamines font des bêtises, elles ne finissent pas dehors pour autant… "

" Tu m'as l'air bien au fait de ces choses là Kuruvinda… Bon… C'était un baiser volé ton cadeau ? "

" Non, ça "

À ces mots l'éniripsa tend la main et fait tomber sur le tapis des osselets.

" Alison ! Je sais, tu vas me dire : Oh ! des osselets ! "

" Oh ! Des osselets ! "

" Voilà… Ce ne sont pas n'importe quels osselets… Ce sont des reliques. "

" Des reliques ? Des reliques saintes ? "

" Pas trop non, elles viennent du Temple de Gisgoul "

Alison sursaute avant de se reprendre et de chuchoter de façon plus forte : " Du Temple de Gisgoul ? … Du Temple de Gisgoul ? Mais ça va pas non ? C'est quoi cette histoire ? "

" Hihi, pas d'histoire, ce sont des osselets qui viennent du village dévasté, du Temple de Gisgoul… et je pense qu'elles ont fait partie d'offrandes car elles étaient dans un petit coffre près de l'autel… "

" Tututut ! Tu racontes n'importe quoi ! Qu'est-ce que tu en sais que c'était dans un (Alison imite Kuruvinda en faisant la gimace) " petit coffre près de l'autel "… Tu y étais ? "

" Moi non mais mes parents oui. "

Alison s'assit sur le lit, le regard vide.

" C'est donc ça… Tu es une réfugiée de Brakmar ? "

Les yeux pailletés d'or se reposèrent à nouveau sur Alison…

" Tu m'aimes plus ? "

" Mais Kuruvinda ! Mais si je t'aime, tu es mon amie… mais je ne savais pas que tu venais de Brakmar ! "

" Je ne viens pas de Brakmar, je viens de Sidimote. Mes parents servaient les bworks à Gisgoul avant que les Anges ne dévastent tout. Mais… dans ma famille on n'a jamais été ni du côté de Brakmar ni du côté de Bonta, on a surtout toujours cherché la tranquillité… Il y a des prêtres éniripsas qui se cachent là-bas, certains viennent en Amakna d'autres sont assez puissants pour se défendre. "

" C'est pas en volant des reliques dans ce Temple que vous l'aurez la tranquillité… "

" Voler… Tu me navres, je venais te faire un cadeau… "

Kuruvinda laisse échapper une larme dorée qui tombe sur le tapis…
Alison, sur le lit, demeure hautaine, les bras croisés, la moue revêche…

" Oui ton cadeau est très joli mais vois-tu si on me demande de me cacher et qu'en plus je dois avoir chez moi des objets maudits ou maléfiques des sectateurs de Rushu ou de Menalt merci bien ! Je garde le baiser cela dit, c'était un expérience nouvelle et tu sens la rosée et le jasmin… En plus c'était sincère… tes objets… j'ai l'impression que tu veux t'en débarrasser… "

" Non… enfin oui, je crois qu'ils portent préjudice à ma famille… "

" Oui voilà ils sont maudits, tu veux m'offrir une malédiction gisgoulienne, imprudente ! "

" Alison, ici ils ne feront pas de mal, le prêtre est un saint homme, tu le dis toujours, leur effet en sera diminué… et ce sont de jolis objets " dit-elle, découvrant une rangée de dents fines comme des perles…

" Fait voir ça toi… C'est vrai que c'est joli… J'adore étudier les os tu sais ? Regarde celui là comparé à ceux de ta main " Alison s'empare de la main de Kuruvinda. " Regarde, cette phalange est plus grosse que ton poignet ! "

" Hihi oui… C'est un os de… de… iop. "

Alison fait la moue mais regarde son amie dans les yeux, la peau de Kuruvinda est chaude comme si elle venait de dormir sous le soleil.

" Bien… tu me donnes des bouts de squelettes pour mon anniversaire… Merci Kuruvinda… mais je ne veux plus que tu m'embrasses devant les gens ! "

" Alison… je pars demain… ma famille va aller plus à l'est encore, vers le Pays de la Lune Blanche… Je ne te reverrais jamais… Tu as été ma meilleure amie ici et je suis tombée amoureuse de toi, je sais que ça te choque et que ça te navre mais c'est comme ça, tu me fais rire et tu me sors de mes problèmes, de ma famille qui fuit je ne sais quoi… Je voulais te voir et te le dire une dernière fois… " Elle se lève " Je vais partir… ça vaut mieux, mes parents vont se lever tôt pour préparer nos affaires, je ne voudrais pas les inquiéter. Au revoir mon amie, j'aurais aimé être plus âgée et surtout être libre, j'aurais pu choisir de me cacher près d'ici… "

" Kuruvinda ! Allons, tu es encore en train de me jouer un tour, tu es espiègle et maligne… J'accepte tes présents, je cacherais les reliques quelque part dans la bibliothèque tiens, si un jour tu veux les reprendre… Mais tu n'auras qu'un baiser amical pour te souhaiter bonne nuit… Allez file… Nous irons demain ramasser quelques châtaignes et tu m'en diras plus sur Gisgoul et ta famille… "

" Alison, tu ne comprends pas… nous partons demain… "

Alison s'approche de la fenêtre et prend l'éniripsa par la taille, elle la prend dans ses bras et pose un baiser affectueux sur le front de celle-ci. Une vibration dorée parcourt ses ailes et une paire d'yeux trempée de larmes se pose sur la iopette… Et si c'était vrai ? Et si les parents de Kuruvinda partaient…

" Un jour, Alison, tu te souviendras de moi, quand tu seras une grande iopette, tu sais comme les héroïnes que tu as, celles avec les grandes épées que tu dessines… Garde moi dans ton cœur… Quand tu verras une éniripsa tu penseras à moi… "

Alison ne sait que dire, elle montre la fenêtre ouverte à son amie…

" À demain Kuruvinda Ratnaraj, petit Joyau… je… tes cadeaux me touchent, ta visite me touche, tu es quelqu'un de bien mais j'ai… j'ai mal à la tête à présent, je vais te demander me laisser… "

" Oui " fait l'éniripsa d'un air mutin… " Bien sûr, je me moquais de toi Alison Brunhild ! Je t'ai bien eue ! " fait-elle en descendant l'échelle… Elle court à présent au milieu du jardinet et provoque une pluie d'étincelles… puis parlant bas mais suffisamment fort pour être entendue : " Bonne nuit iopette ! " puis s'en va en courant sur l'herbe enneigée…

Ce fut la dernière fois qu'Alison la vit.

_________________
Alison Brünhild Agarwaen Ulfdinn d'Ulwarth, dite " Sainte Alison "
Revenir en haut Aller en bas
Healar
Shismatique
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 31
Classe : Ninimimie... Ou presque.
Familiers : Bwabwak et sa couvée, Barthimeus le Corbac et son petit frère Méphisto, Jkil le bworky et son ami
Date d'inscription : 17/05/2007

Kuruvinda Ratnaraj Empty
MessageSujet: Re: Kuruvinda Ratnaraj   Kuruvinda Ratnaraj EmptyMar 22 Mai 2007 - 19:45

Hi hi, j'aime beaucoup ! Je ne ferai pas de commentaires autres que ceux que je te dirai en personne, à part un seul :

Menalt est un dieu qui a juré fidélité au dragon blanc d'osamodas, il est donc du côté de Jiva et donc de Bonta. C'est le protecteur de l'ordre des guerriers Bons à rien... euh, Bontariens.
Donc, aucun rapport avec ce qui est à Gisgoul ! Sauf si c'est un effet voulu auquel cas je n'ai rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
AlisonAgarwaen
Perfection au-dessus du Jardin ~
Perfection au-dessus du Jardin ~
AlisonAgarwaen

Nombre de messages : 1109
Classe : Iop
Familiers : Albator (Minimino), Artimus (Corbac), Elvira (dragoune rose) & Boudy (dragodinde rousse comme moi)
Date d'inscription : 27/07/2006

Kuruvinda Ratnaraj Empty
MessageSujet: Re: Kuruvinda Ratnaraj   Kuruvinda Ratnaraj EmptyMar 22 Mai 2007 - 20:35

À 14 ans on a le droit de se tromper avec les histoires des grands…

Extrait supplémentaire de la même période :

" Moi je veux des enfants, quand j'aurais des enfants je les instruirais… enfin, je leur dirais de faire comme moi : de lire, d'écouter, de se passionner pour le monde. Tu comprends Kuruvinda ? "

" Oui c'est ça et pendant ce temps là tu feras ta iopette héroïque, pendant que tes enfants seront instruits… Tu prendras un métier bien fatigant et un jour ils te parleront en koalak ancien que tu ne comprendras rien… "

" Oui mais c'est important pour eux d'avoir une éducation et d'être protégés… J'ai lu beaucoup de livres et essentiellement sur la philosophie et la religion, j'aborde à peine la mythologie, si j'ai des descendants j'aimerais qu'ils soient instruits avant d'être forts. "

" Et si tu n'as pas d'enfants ? "

" Je donnerais ma vie pour les pauvres… Je serais une Sainte. "

AAUU

_________________
Alison Brünhild Agarwaen Ulfdinn d'Ulwarth, dite " Sainte Alison "
Revenir en haut Aller en bas
KomAKI
Elle est partie, notre UAMie...
Elle est partie, notre UAMie...
KomAKI

Nombre de messages : 720
Age : 29
Classe : indefinie
Familiers : Van, Plume, Mr.Corbac et Hulk (quant aux autres, ils n'ont pas de nom encore :x)
Date d'inscription : 29/08/2006

Kuruvinda Ratnaraj Empty
MessageSujet: Re: Kuruvinda Ratnaraj   Kuruvinda Ratnaraj EmptyMar 22 Mai 2007 - 21:01

Tres beau texte, comme tous tes autres ^^ Alison si tu ecrivais de romans je les lirait tous Smile

_________________
Kuruvinda Ratnaraj Signaturesp7
Revenir en haut Aller en bas
http://www.komkom.canalbog.com
Contenu sponsorisé




Kuruvinda Ratnaraj Empty
MessageSujet: Re: Kuruvinda Ratnaraj   Kuruvinda Ratnaraj Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Kuruvinda Ratnaraj
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un Autre Monde :: ~ Un Autre Monde ~ :: RP — Écrits et Dessins ~-
Sauter vers: